Exposcience Pays de la Loire Actions Régionales

Actions Régionales

30 ans d’Exposcience en Pays de la Loire

Pour fêter les 30 ans des Exposciences en Pays de la Loire, deux journées de formation et de réflexion ont eu lieu à La Roche-sur-Yon les 24 et 25 novembre 2021.

Les Exposciences réunissent un ensemble de projets scientifiques, techniques et industriels présentés par des jeunes allant de la maternelle au lycée. Elles permettent de multiplier les pratiques scientifiques à la fois dans le monde scolaire et périscolaire. Une opportunité de mener un projet et vivre une expérience humaine enrichissante.

La mission d’Exposcience est de favoriser la participation des jeunes à la dynamique de projet. La participation à un tel évènement nécessite du travail, de l’investissement et développe ainsi les compétences des jeunes. Ils travaillent en équipe sur un objet d’étude défini. Ils réfléchissent, expérimentent et apprennent à communiquer auprès du grand public.

 EXPOSCIENCES 2021 : UNE ANNÉE DE RÉFLEXIONS

L’objectif de cette année 2021 est de faire le point et d’échanger sur les perspectives pour les 5 à 10 ans à venir. Grâce aux personnes présentes ainsi qu’aux divers témoignages et interventions, les 11 ateliers mis en place ont été très interactifs.

Pour débuter les Exposciences, une rétrospective sur les 3O ans d’Exposciences a été présentée. Les initiateurs du projet en Pays de la Loire ont expliqué le cheminement qui a permis de créer les Exposciences.

Ensuite, les participants ont réfléchit collectivement autour de thématiques précises afin de réfléchir aux Exposciences de demain. Allant de la démarche scientifique, à l’implication des publics en passant par les doctorants, la valorisation des compétences, l’interculturel et l’usage du numérique. Autant de thèmes qui ont inspirés les participants à échanger et trouver des perspectives enthousiasmantes.

Cette année, Exposciences à eu la chance de faire intervenir Hélène LANGEVIN, petite fille de Marie CURIE. Elle a témoigné pour rappeler combien son aïeule a ouvert la voie aux femmes dans ce domaine genré qu’est la recherche.

Ensuite, Amandine RAMOS et Audrey DESGRANGE, deux chercheuses ont pris la parole concernant leur parcours en tant que femme dans ce domaine. Elles se sont exprimées sur le sujet de l’intégration, de l’accès à l’emploi et l’insertion dans les organismes de recherche.

LA PRÉPARATION DES EXPOSCIENCES

Pour participer aux Exposciences, les jeunes se préparent entre 3 à 6 mois. Ils sont épaulés et suivis tout au long de leur projet par des adultes.

Jean-Claude DANIEL, ancien professeur et tuteur de projet nous confie « Il est important d’aller sur le terrain, de collecter des éléments d’étude pour ensuite les analyser. » Les jeunes apprennent alors à utiliser les instruments scientifiques comme par exemple des microscopes.

Les jeunes partent d’un objet d’étude qui les intéressent, sur lequel ils s’interrogent. Ce sont eux qui choisissent le sujet sur lequel ils souhaitent s’investir. L’accès à la science est important, cela permet aux jeunes de comprendre le monde dans lequel ils vivent. Les expérimentations réalisées au cours du projet répondent à leurs interrogations et développent leur esprit critique. La démarche scientifique se déroule en six étapes : observation, hypothèse, expérimentation, résultat, interprétation et conclusion.

Chaque édition d’Exposcience est remplie d’émotions et de rencontres. Les jeunes sont euphoriques à l’idée de mener un projet avec des camarades et des amis. Ils passent par de nombreuses émotions tout au long de leurs recherches notamment lorsqu’ils découvre un phénomène nouveau. Du côté des adultes, l’émotion est présente lors de la transmission de leurs connaissances aux jeunes.

Les erreurs et les résultats surprenants font avancer la science. Pourtant, selon Valérie « Les jeunes n’aiment pas noter les expériences dont le résultat est négatif ou du moins, pas celui qu’ils attendaient. » Il est donc nécessaire de les suivre dans leurs avancées en les sensibilisant à la prise de note durant la réalisation de leurs diverses expérimentations scientifiques.

 Un exemple concert : la colle extraforte a été inventée par hasard par un chimiste américain alors qu’il cherchait à améliorer les armes des soldats.

UNE OUVERTURE SUR LE MONDE

Dès les premières Exposciences, l’ouverture à l’international est mise en place. C’est en 1965 au Canada qu’a lieu le premier rendez-vous mondial des Exposciences. Tous les deux ans, les Exposciences européennes ont lieu tout comme les internationales. L’an prochain, ce sera au mois de juillet 2022 en Roumanie qu’auront lieu les européennes. En 2023, les Exposciences internationales se dérouleront au Mexique.

Lors de ces évènements, une journée de découverte du pays et d’échange culturel est prévue. Ensuite, les jeunes participent à trois journées d’exposition de leurs projets.

L’Association pour les Échanges Internationaux et Nationaux (AEIN) est membre du collectif Exposcience Vendée. Cette association a pour mission de faciliter les échanges scolaires, sportifs, culturels et familiaux et favorise le partenariat pour le développement des populations avec des pays, des régions et des villes à l’étranger et en France. Elle s’implique donc avec les villes jumelées et partenaires comme Tizi-Ouzou en Algérie.

Le but étant d’accueillir les jeunes qui souhaitent participer aux Exposciences en France mais également, de permettre aux jeunes français de pouvoir partir. « Il est essentiel de pérenniser la relation pour quelle dure dans le temps afin de permettre aux jeunes de continuer ces échanges. » déclare un membre de l’association AEIN.

Au-delà des sciences, l’inscription à un tel projet permet une ouverture considérable sur le monde.

L’espoir est de reprendre le cycle habituel des rendez-vous des sciences et de la jeunesse dès le printemps. La prochaine manifestation en Vendée aura lieu du 4 au 7 mai 2022 au complexe du Bourg-sous-la-Roche à La Roche-sur-Yon.

La vocation de ce mouvement de diffusion de la culture scientifique et technique par et pour la jeunesse est de poser un autre regard sur les jeunes générations, de contribuer peut-être à des vocations mais surtout de vitaliser le dialogue social et l’apprentissage à une citoyenneté active.

Ci-dessous, deux lettres exposciences faites pendant ces deux journées:

Lettre exposcience du 24/11/2021

Lettre exposcience du 25/11/2021